Logo - Une vie de famille -


Conciliation vie professionnelle et vie personnelle, un enjeu majeur pour TOUS les salariés français !

Posté le 04-07-2018

Ce Mardi 26 Juin 2018, l’équipe d’Une Vie de Famille était au siège de l’Union Nationale des Associations Familiales, à l’occasion des résultats du Baromètre de la Conciliation entre vie professionnelle, vie personnelle et familiale.

Comme chaque année depuis 10 ans maintenant, l’Observatoire de l’équilibre des temps et de la parentalité en entreprise réalise une grande enquête auprès des salariés afin d’étudier leurs attentes, leurs besoins et les nouvelles tendances quant à la conciliation des temps de vies.

L’équipe d’Une Vie de Famille vous propose un résumé des résultats obtenus lors de cette enquête réalisée par l’OPE en partenariat avec l’UNAF et menée par « Via Voice » auprès de 1001 salariés en France.

Un grand merci à Jérôme Ballarin, Catherine Boisseau Marsault, Marie Claude Blanc et Guillemette Leneveu pour cette belle matinée.

La conciliation des temps de vies, un enjeu majeur pour TOUS les salariés

Selon les résultats du Baromètre, 92% des salariés intérrogés estiment que l’équilibre des temps de vies est une préoccupation majeure pour eux. Ce chiffre est stable depuis 2015 ce qui confirme que l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle est bel est bien un enjeu majeur pour l’ensemble des salariés français.

Lorsque l’on sait que 89% de la population active a une famille, il est essentiel pour les entreprises de prendre en compte les attentes de leurs collaborateurs-parents, puisqu’ils représentent une grosse majorité.

Les entreprises ont conscience de cette nécessité et mettent en place depuis quelques années déjà des actions concrètes en faveur du bien être de leurs collaborateurs, afin de favoriser la Qualité de Vie au Travail et l’Egalité Professionnelle. Il est important de reconnaitre toutes ces initiatives et remercier les entreprises « Family Friendly » qui s’engagent dans ce sens, en signant la charte de l’OPE et en permettant ainsi à leurs salariés de vivre une parentalité heureuse en entreprise.

Cependant, il est essentiel pour les entreprises de continuer dans ce sens : encore 6 salariés sur 10 estiment que « leur employeur ne fait pas beaucoup de choses pour les aider à équilibrer leur temps de vie »  (même si une amélioration est observée par rapport à 2017) alors même que l’ensemble des salariés estiment qu’une meilleure conciliation des vies augmenterait de manière significative la qualité de vie et le bien être au travail, le climat social et l’engagement du personnel envers son employeur.

Même si les entreprises ont un rôle majeur à tenir dans la satisfaction des salariés, ce ne sont pas les seules responsables de cette insatisfaction. Les pouvoirs publics et les politiques sociales en faveur de la famille ont également un impact fort.

Des attentes communes pour l’ensemble des collaborateurs 

Ce besoin de concilier vie professionnelle et vie personnelle est un besoin généralisé des salariés mais se fait d’autant plus sentir pour les salariés qui sont parents.  96% des salariés sont préoccupés par l’équilibre des temps, qu’ils soient parents de jeunes enfants ou parents d’enfants de 6 et 10 ans : la hierarchie des préoccupations évolue selon l’âge des enfants mais reste une préoccupation majeure sur une durée de vie importante.

72% des salariés intérrogés ont l’impression de manquer de temps au quotidien et ce ressenti est particulierement élevé chez les jeunes parents (83%), chez les cadres et mères (79%).

45% des parents intérrogés estiment ainsi ne pas avoir suffisament de temps pour répondre à leurs obligations familiales et la proportion des pères qui disent manquer de temps augmente de 10%.

Les salariés aimeraient en effet passer moins de temps au travail et avoir plus de temps consacré à leur famille et à leurs proches, plus de temps pour eux et pour faire du sport. Les parents français étant parmi ceux voyant le moins leurs enfants.

Les salariés ont donc conscience des efforts des entreprises mais attendent de leurs employeurs qu’ils consolident leurs efforts en faveur de leur équilibre de vies pour leur permettre de réduire leur sensation de « Manque de temps ».

Pour cela, les mesures les plus attendues sont :

  1. Des mesures concrètes pour l’organisation du travail les responsabilisant et permettant plus de souplesse
    Parmi ces mesures : le télétravail, la réduction de réunions et des horaires de réunion raisonnables, un congés maternité et paternité plus avantageux.
    Cette souplesse et ces nouvelles organisations de travail permettent aux salariés de mieux gérer leur temps et s’organiser en cas d’imprévus (rdv médical, réunion à l’école, etc).
    Le télétravail est plébiscité car il permet notamment aux salariés d’économiser leur temps de transport et utiliser ce temps gagné du matin, du soir et de la pause déjeuner pour répondre à certaines contraintes familiales. Ces possibilités en semaine permettant ainsi de dégager sur les weekends du temps de qualité avec leurs proches, des activités et des loisirs en famille.
  2. Un soutien financier pour les aider à concilier leur vie professionnelle et personnelle
    Parmi ces aides, les salariés attentent particulièrement des mutuelles avantageuses, une aide pour le financement des modes d’accueil de leurs enfants, ainsi que plus de congés enfants malades.
  3. Des actions de sensibilisation pour les managers
    La conciliation des temps de vie est certes une politique que la direction doit mettre en place, mais cette dernière doit être connue et adoptée par l’ensemble des managers. C’est pourquoi, les salariés prônent la formation des managers pour que la conciliation des temps de vie soit une préoccupation à tous les niveaux. Le droit à la déconnexion est maintenant obligatoire, afin de permettre à chaque salarié de ne pas avoir à « ramener » sont travail à la maison et laisser son stress au travail pour être pleinement disponible pour sa famille.

Top 10 des besoins exprimés par les salariés

Les demandes varient sensiblement en fonction des catégories socio-professionnelles ; Alors que les CSP- demandent davantage des services d’accompagnement et la mise à disposition d’expert pour faciliter leur équilibre de vies, les CSP + privilégient les mesures d’organisation du travail et notamment le télétravail.

Les attentes des salariés varient également sensiblement en fonction de la taille de l’entreprise. Alors que dans les entreprises de 20 à 49 salariés, les collaborateurs souhaitent accéder à une mutuelle avantageuse et une conciergerie d’entreprise, dans les entreprises de 50 à 500 salariés, les collaborateurs plébiscitent davantage le télétravail.

L’analyse des besoins exprimés diffère également selon les sexes : les femmes et les mères expriment particulierement un besoin de télétravail, alors que les hommes et les pères sont plus enclins à demander des horaires et une charge de travail raisonnable. Ainsi, les sujets d’équilibre des vies concernent autant les hommes et les femmes, que les pères et les mères.

Les articles que vous allez aimer: 

Aucun commentaire


Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :