Logo - Une vie de famille -


Garde d’enfants à domicile : Concilier vie professionnelle et vie personnelle

Posté le 29-04-2016

Garde d’enfants, concilier vie professionnelle et vie personnelle : Les bonnes pratiques de l’emploi à domicile.

Uneviedefamille.fr s’est rendu le 12 avril à l’événement « Concilier vie professionnelle et vie personnelle » organisé par la Fepem.

1. Partage d’expériences de parents-employeurs autour de la garde d’enfants à domicile

Une évolution de près de 40% du nombre de parents employeurs de gardes d’enfants à domicile a été constatée dans les 10 dernières années. Celle-ci est due à la croissance du taux de travail des femmes ainsi qu’à un taux élevé de natalité (+12% en 2015). Plusieurs modes de gardes se sont alors développés.

Pour le premier enfant, la crèche est encore le mode de garde privilégié par les parents, mais chanceux sont ceux qui obtiennent une place, puisque 16% des enfants en France seulement en ont une. Les parents-employeurs se tournent alors vers d’autres solutions de gardes: assistantes maternelles (329 697 en activité recensées en 2010), ou la garde à domicile.

En revanche, quand la fratrie s’agrandit, la garde d’enfants à domicile semble devenir le mode de garde le plus performant (plus de flexibilité, moins de trajet, adapté aux bébés et aux plus grands scolarisés, unité de lieu et d’interlocuteur pour le parent, co-élaboration des règles (horaires, etc), facilité lorsque les enfants sont malades). Cela engendre une diminution du stress pour les parents et particulièrement les mamans.)

Devenir employeur est une étape importante qu’il faut accompagner en :
– Mettant à disposition des parents les informations nécessaires à l’embauche.
– Renforçant la relation entre le parent-employeur et sa salariée (femme dans 90% des cas)
– Professionnalisant les parents-employeurs et les gardes d’enfants 

Les parents montent en compétence avec l’expérience et exercent leur rôle de parents-employeurs de façon beaucoup plus performante. Au fil des années, ils sont meilleurs pour recruter, gèrent mieux la relation avec leur salariée, ont appris à exprimer leurs attentes plutôt qu’espérer les voir respectées. Toutefois, les parents expriment le besoin d’être mieux accompagnés, particulièrement au démarrage de leur nouveau statut d’employeur. 

2. Conseils pour les parents qui commencent :

Un bon recrutement est la meilleure base pour une relation équilibrée sur du long terme. Il faut apprendre à formuler clairement ses propres attentes, les exprimer lors de l’entretien. Le feeling n’est quant à lui pas efficient s’il n’est pas associé à des attendus nettement identifiés. 

La représentation du « bon accueil » est différente pour chaque parents : Certains veulent « une deuxième maman », d’autres misent tout sur « l’éveil de l’enfant », quand d’autres cherchent une « technicienne ». Il est rare qu’une même garde d’enfants regroupe tous ces critères, ainsi que les critères fondamentaux des autres familles dans le cadre d’une garde partagée.

En effet, lors d’une garde partagée, la bonne équation est une bonne entente à trois, entre deux familles qui se choisissent, entre chaque famille et la garde d’enfants. Le choix de la famille doit être réfléchi et non précipité par le stress de la reprise du travail. Les familles en garde partagée doivent sentir une réelle affinité. 

POINT BONUS : Depuis décembre 2015, les aides financières du particulier employeur ont évoluées. Désormais, la déduction forfaitaire par heure déclarée de garde d’enfants est de 2€ ! 

3. Devoirs et règles du particulier-employeurs :

Il est nécessaire que le particulier-employeur soit formé sur ses droits et ses devoirs en tant qu’employeur. Par exemple, comment doit-il agir lors d’un arrêt maladie? Le problème le plus fréquent est la rupture de contrat : retard, absence, situation litigieuse, litige sur une clause de contrat mal rédigée, démarches mises en place qui ne sont pas les bonnes. Les parents se retrouvent seuls.

A partir du moment ou le particulier-employeur connaît les règles, ils peut les transmettre à son salarié. Un accompagnement juridique leur donne des modèles rédactionnels et leur livre les bonnes pratiques. Il faut les encourager à s’accompagner dès le départ pour éviter les situations difficiles.

Notre offre PARZEN vous propose un accompagnement juridique adapté à vos besoins, pour l’embauche d’une assistante maternelle ou celle d’une auxiliaire parentale.

4. Formation :

A tout moment, le parent employeur peut aider son salarié à accroître ses compétences et ce gratuitement ! Pour plus d’informations, rendez-vous ici. Vous pouvez également consulter les formations des centres partenaires d’Uneviedefamille.fr : 

Besoin de renseignements pour vous lancer dans l’aventure de parent-employeur ? Ou, déjà parent-employeur, vous souhaitez partager votre expérience avez nous ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire ! 

Aucun commentaire


Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :