Logo - Une vie de famille -


Devenir mère : une acquisition tout au long de la vie

Posté le 10-06-2018

Le mois de mai est un mois de fête pour les mères. Nous célébrons la personne qui nous a mis au monde ou qui a pris soin de nous et qui nous a permis de nous développer durant notre vie. Comment devenons-nous mère? Quelle signification donnons-nous à travers l’expression « Devenir mère »? Savons-nous seulement ce que c’est qu’être mère avant de le devenir soi-même ?

Nous entendons souvent des femmes nous demander si elles sont une bonne ou une mauvaise mère. Ce mythe n’existe pas.  Être mère n’est pas une compétence innée. Chaque jour de la vie, nous apprenons à découvrir qui est notre enfant, comment le gérer, le comprendre et lui parler. Selon l’ étape de développement dans lequel l’enfant se situe, les mères se remettent en question, ajustent leur comportement et culpabilisent. Devenir mère est alors un dépassement de soi quotidien et une mission à part entière.

A la découverte de son rôle: 

Contre beaucoup d’apriori, pour devenir mère, les femmes ne doivent pas uniquement connaître la période gestationnelle. En effet, certaines femmes sont mères en adoptant un enfant.

Comment définir ce qu’être une mère?

  • Pour Winnicott, une mère est une personne qui se définit selon des actes bienveillants, contenant et répondant aux besoins de l’enfant affectivement, cognitivement, socialement et physiquement. La mère aide le nourrisson, l’enfant, l’adolescent à découvrir le monde. Elle lui offre une zone de sécurité.

  • Pour certains grands théoriciens, devenir mère passe essentiellement par le processus d’émergence de projection fantasmatique de l’enfant à naître. Cependant, pour chaque femme existe une phase de latence entre l’instant où  l’enfant est désiré et  l’instant où ce dernier arrive.

A la naissance de l’enfant, les femmes ressentent une forte labilité émotionnelle. Elles sont dans une phase d’ambivalence entre le deuil de la grossesse et la découverte de leur enfant. Régulièrement les familles et les proches se recentrent sur l’enfant et non sur la nouvelle maman, ses émotions ou encore son état.

Mesdames, vous avez le droit de ressentir des émotions et ne pas être à l’aise avec cet engouement ou encore ne pas ressentir d’amour ou d’affection pour ce petit être à vos cotés. Vous avez la possibilité d’apprendre à vous connaître. 

Tout au long des neuf derniers mois, de multiples questions concernant l’enfant, vos capacités à être une mère ont émergé. Vous avez préparé « le nid » pour l’arriver de ce dernier. Seulement après l’accouchement, un grand nombre de femmes se voient dans l’incapacité à reconnaître leur enfant ou encore à comprendre les cris et les pleurs. La fatigue peut se faire ressentir. A l’inverse des femmes vont ressentir instinctivement le lien avec l’enfant. La découverte de l’autre peut parfois mettre du temps.

Une fois la grossesse terminée, vous devez faire le deuil de la fusion corporelle avec l’enfant. Cependant, le nouveau né a besoin de votre contact, sentir votre peau, être contenu. C’est alors qu’apparaît la phase de la rencontre et de la découverte de vos caractères, de votre image. L’idée fantasmatique que la mère peut avoir imaginé de son bébé durant neuf mois s’estompe peu à peu pour laisser place à la réalité.

Devenir mère est alors une question de rencontre et de désir de découverte de l’autre. 

apprentissage de l'amour

Une meilleure compréhension: 

Vous souhaitez aller plus loin dans votre réflexion?  Nous vous proposons à ce jours trois lectures qui peuvent vous accompagner dans l’interprétation du chemin de la parentalité:

Les articles que vous aimerez aussi !

Aucun commentaire


Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :